Mauregny,Un village, une histoire

L'échelonnement des retours

Le 14 novembre 1918, 43 personnes arrivent à Mauregny. Sur ce total, seules 4 personnes sont originaires de Mauregny : ce sont des hommes qui étaient en colonne à Pierrepont ou à Liesse. La plupart de ces familles ne feront qu'un bref séjour à Mauregny. D'autres qui ne peuvent rentrer dans les villages entièrement détruits de la ligne de front y resteront (Familles : Parruitte, Boulogne et Couture).

Le 22 novembre 1918, arrivent 21 personnes : ce sont toutes des familles de Mauregny qui avaient été évacuées à Pierrepont, Missy-les-Pierrepont et Goudelancourt-les-Pierrepont. Elles étaient tout près, et sont sans doute rentrées par leurs propres moyens.

Le 1er décembre 1918, c'est le retour de 2 jeunes gens emmenés à Agnicourt les 3 et 5 octobre, une famille rentre de Belgique, un homme est qualifié de "soldat" (démobilisé?), une famille vient de Pierrepont, et deux autres d'origine inconnue.

Le 7 décembre 1918, une autre famille rentre de Pierrepont.

Le 18 décembre 1918, un homme rentre de Brunehamel (il sera rejoint par sa famille le 20 février 1919 venue du même lieu).

Le 26 décembre 1918, Henri Houde écrit :

"J'ai été à Mauregny pendant une quinzaine de jours. J'ai trouvé Marguerite et ma petite Henriette en bonne santé. En ce moment, je suis en Lorraine à 45 km en avant de Metz où je m'embête, car je ne sais pas ce que nous faisons là. On serait bien mieux chez nous. Espérons que cela ne tardera pas quand même".

On comprend qu'il attende avec impatience la démobilisation!

En cette fin de 1918, plusieurs hommes qui étaient en colonne à Liesse sont allés rejoindre leur famille en Belgique. Et une partie des réfugiés encore présents en Belgique se verront interdire de rentrer à Mauregny (à cause des conditions de vie et des problèmes de ravitaillement). C'est ainsi qu'une famille a été envoyée via Nancy dans le département de l'Ain où elle arrive le 23 janvier 1919. D'autres, bravant les pénuries et les interdictions sont probablement rentrées directement ou ont envoyé un "éclaireur qui sera rejoint plus tard par sa famille. Plusieurs des couples partis en 1917 ne verront revenir qu'une veuve.

Deux cartes postales adressées à Louise Lemaire à Wimy (Aisne), l'une est datée du 23 janvier 1919 :

"Tu seras bien surprise d'apprendre que nous sommes dans le département de l'Ain. Nous sommes arrivés hier à Bourg, demain nous partons dans un petit village à côté. Je crois que nos misères ne sont pas encore terminées. Je t'enverrai mon adresse bientôt...

Signé : Léonie Marque".

L'autre carte postale est expédiée de Villeneuve le 29 janvier 1919 :

"Chère Louise,

Nous sommes bien loin, mais j'espère que bientôt nous nous reverrons à Mauregny chez Man Lise. Présente mes amitiés à tes parents et garde pour toi un gros baiser.

Signé : Lucie Marque".

Dès le 2 février 1919, commencent à rentrer ceux qui ont été rapatriés en France non occupée (14 en tout).

Le 10 février, c'est le retour d'une grosse famille revenant de Brunehamel, du curé Allienne, et le 20 février, celui du maire Alcide Babled avec sa famille.

Arrivent aussi des familles non originaires et qui vont y rester.

Le 18 mars 1919, arrivent 21 personnes de France non occupée, 4 personnes de Cuiry-les-Iviers, 1 de Pierrepont.

Puis, le rythme des retours se ralentit, 7 le 1er avril 1919 dont 1 mobilisé, et 16 le 13 avril 1919.

Une liste précise que, pour 93 personnes restées à Mauregny, il y a 97 familles rentrées au 19 juin 1919, dont : 98 hommes, 128 femmes, 68 enfants = 287 personnes

En tout 362 habitants à cette date1.

Fin juin 1919, 390 personnes ont été recensées à Mauregny. Sur ce total, 74 n'ont pas été recensées sur la liste des départs de 1917 : ils n'étaient donc pas originaire de Mauregny. Sur ce total 28 ne sont pas recensées sur la liste électorale du 28 octobre 1919 : elles ont donc quitté Mauregny.

Le journal de l'Aisne du 26 juillet 1919 recense 285 "retours" à Mauregny. Si l'on y ajoute ceux qui étaient "restés", on retrouve les chiffres ci-dessus. Fin 1919, la population ne dépasse pas 400 habitants, alors qu'ils étaient, rappelons le, de 504 au recensement de 1911.

1 Arch. Munic. Mauregny


Mauregny en Haye 423 hab. par JM Moltchanoff       

Les cahiers d'histoire de Mauregny ont été rédigés par Guy Pluchart et Jacques Tavola
Les auteurs ont parcouru les services d'archives et publient "Les cahiers d'histoire de Mauregny". 
> Une histoire très détaillée du village de la préhistoire au 19° siècle. 
> Histoire du chanvre à Mauregny 
> Doléances de 1789 
> Cartes postales anciennes 
> Histoire de Fussigny, village disparu 
Un excellent travail ! Un des meilleurs sites de l'annuaire selon l'
Annuaire des sites d'histoire des villages

par Gilbert Delbrayelle

début | Powered by CMSimple_XH | Template by w.scharff | Accompanying Template Tutorial | Connexion