Mauregny,Un village, une histoire

Faits Divers

 

LES FAUX MENAGES.

— Mme Evelina Georges, 42 ans, s'était séparée, il y a un mois, de son ami, Alphonse Malézieux, 33 ans, tonnelier à Mauregny- eu-Haye (Aisne),

et était allée habiter avec sa mère à Feron. L'avant dernière nuit, Malézieux pénétra chez la mere de Mme Georges en passant .par le grenier d'où il descendit dans la chambre où étaient couchées les deux femmes. Il tira deux coups de revolver sur son ancienne amie, qui fut atteinte grièvement dans la région du cœur. Le meurtrier a été arrête hier matin, à cinq heures, dans un café près de la gare de Fourmies.

 Source :L'Action française Date d'édition : 1930-01-04 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k7640122/f2.item

 

CARNET BLANC

 

C'est avec plaisir que nous apprenons le prochain mariage, qui sera célébré le samedi 6 août à Il heures, en l'église St- Martin de Mauregny-en-Haye de M. André Lemattre. président de la Jeunesse catholique avec Mlle Madeleine Tanneur, professeur à l'Institution du Sacré-Cœur de La Capclle.

Meilleurs vœux de bonheur pour les futurs époux.

 Source: Journal de Fourmies Date d'édition : 1938-07-30 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k12596264/f3.item

 

Le Grand Marais

 

Patrimoine Naturel du grand laonnois territoire de l’Aisne

La haute vallée du ru d’Haye

La haute vallée du ru d’Haye est située à quelques kilomètres à l’est de Laon et au sud-ouest de Sissonne, à la limite entre la plaine champenoise et les collines du Laonnois. Elle peut se décrire comme un ensemble complexe, associant milieux boisés et milieux ouverts de bas-marais tel le Grand Marais d’Haye, en connexion étroite avec les landes et pelouses acidiphiles du site de "La Chambrette". Cette mosaïque de milieux diversifiés est liée à une grande variété de substrats ainsi qu’au relief, assemblage de collines et de dépressions, qui est à l’origine d’un climat stationnel de type montagnard. Il en résulte un patrimoine exceptionnel qui concentre, sur un espace restreint, la plupart des milieux naturels typiques du Laonnois.

 

La prairie du marais communal de Mauregny-en-Haye (02) a été pâturéepar des vaches jusqu'en 1992, puis laissée à l’abandon. Grâce à une volonté conjointe du Conservatoire des sites naturels de Picardie et de la commune, le retour du pâturage bovin a pu être rétabli depuis l'an 2000.
Le Conservatoire a assuré la remise en état du site, du baillage et a construit un parc de contention. Pascal Oudin, éleveur, a accepté de mettre une quinzaine de vaches de réforme en pâture sur environ 10 hectares de ces prairies humides. Après quelques années de pâturage, les résultats sont très satisfaisants du point de vue de la diversité de la faune et de la flore, ce bas marais a ainsi pu retrouver sa très grande valeur écologique. Un test de fauche complémentaire, avec exportation des chaumes, a donné d'excellents résultats pour stabiliser la structure de la végétation. Ainsi, pour compléter le travail des animaux, la mise en place d’une fauche de la végétation, tous les deux à cinq ans, sera réalisée.
Il est maintenant possible de considérer que la restauration du Grand Marais de Mauregny-en-Haye est achevée grâce à l’implication d’un éleveur local motivé ayant joué un rôle déterminantdans la gestion des espaces naturels et des paysages.

L’exemple de gestion intégrée du Grand Marais d’Haye

La commune de Mauregny-en-Haye, propriétaire du Grand Marais d’Haye a pris conscience de la richesse de son patrimoine naturel, en abandonnant il y a quelques années un projet de plantation de peupliers sur le marais. Elle a ensuite décidé de s’orienter vers une gestion écologique du site, avec le soutien scientifique et technique du Conservatoire des Sites Naturels de Picardie qui a réalisé en relation avec les acteurs locaux, un plan de gestion (2000-2004). Les milieux, la flore et la faune originales qui se développent dans le Grand Marais nécessitent un entretien régulier. C’est pourquoi, le pâturage par une vingtaine de bovins a été restauré 7 ans après son abandon par l’ancien
exploitant. De plus, la Communauté de Communes de la Champagne Picarde met à disposition les moyens humains et matériels pour les chantiers de fauche. De telles opérations degestion ont déjà permis la restauration de près de 2 ha de prairies et l’extension sur le site de plusieurs populations de plantes rares et protégées par la loi. Des sorties à destination du personnel de l’Office National des Forêts et des scolaires de Mauregnyen- Haye ont également lieu régulièrement. Récemment, une réflexion a été engagée par rapport à une signalétique d’interprétation, respectant l’intégrité du site et les souhaits des acteurs locaux. Ainsi, la collaboration avec les acteurs impliqués dans la vie du Grand Marais ouvre de nouvelles perspectives de gestion et accroît les possibilités d’intervention pour la sauvegarde du patrimoine

 

Mauregny Grand Marais

 

Source: http://aisne.com/IMG/pdf/f5-haute_vallee_ru_haye.pdf

Le Grand Marais d’Haye


Ce marais qui occupe une dépression tourbeuse d’une quinzaine d’hectares en amont de la commune de Mauregny-en-Haye, est drainé par un petit ru, affluent du ruisseau d’Haye. L’alimentation en eau du Grand Marais d’Haye est à l’origine de la présence d’une mosaïque extrêmement originale de milieux naturels prairiaux et tourbeux, principalement liée à des nappes d’eau souterraines.
Cet ensemble complexe constitue un milieu de vie de grand intérêt, où persistent des espèces floristiques très rares à l’échelle de la Picardie telle que la Gentiane pneumonanthe. Cet intérêt est de plus renforcé par l’existence d’un climat froid et humide favorable à certaines espèces d’affinités plus continentales comme le Séneçon à feuilles spatulées et le Saule rampant à feuilles étroites.
La  faune  quant  à  elle  est  typique  des  milieux  prairiaux  et  tourbeux  bien  structurés  et  tout  aussi remarquable, notamment sur le plan des insectes avec la présence de deux espèces de papillons, le Cuivré des marais et le Damier de la Succise. Bien que la morphologie encore très prairiale du site témoigne de son exploitation à des fins de pâtures, l’abandon du marais et la sécheresse de ces dernières années,ont entraîné le début du processus de boisement par les saules puis les aulnes et les bouleaux.

 


Mauregny en Haye 423 hab. par JM Moltchanoff       

Les cahiers d'histoire de Mauregny ont été rédigés par Guy Pluchart et Jacques Tavola
Les auteurs ont parcouru les services d'archives et publient "Les cahiers d'histoire de Mauregny". 
> Une histoire très détaillée du village de la préhistoire au 19° siècle. 
> Histoire du chanvre à Mauregny 
> Doléances de 1789 
> Cartes postales anciennes 
> Histoire de Fussigny, village disparu 
Un excellent travail ! Un des meilleurs sites de l'annuaire selon l'
Annuaire des sites d'histoire des villages

par Gilbert Delbrayelle

début | Powered by CMSimple_XH | Template by w.scharff | Accompanying Template Tutorial | Connexion