Mauregny,Un village, une histoire

LE SACRE DE CHARLES VII A REIMS le 4 JUILLET 1429 par Daniel PELLUS

Le sacre de Charles VII, s´il fut improvisé en raison des circonstances, ne fut pas bâclé. En effet, le cérémonial mis au point sous Louis VIII en 1226 fut respecté. "ce fut un cas merveilleux, note un chroniqueur. La cérémonie fut aussi solennelle et aussi richement fournie que si elle avait été commandée un an auparavant".
 
            En ce matin du dimanche 17 juillet 1429, tandis que les assistants privilégiés, Jeanne d´Arc en tête, occupent déjà leurs places dans le chœur de la cathédrale, un cortège accompagne le Roi du palais voisin jusqu´à l´autel. Peu après une procession solennelle apporte la Sainte Ampoule, cette huile miraculeuse conservée en l´abbaye de Saint Remi et qui, si l´on en croit la légende, fut apportée par une colombe lors du baptême de Clovis. Elle sert pour l´onction royal, pratiquée avec une aiguille d´or sur la tête, la poitrine et les paumes des mains du nouveau souverain. L´onction constitue, avec l´intronisation, le moment essentiel de la cérémonie du sacre. Une cérémonie compliquée qui dure cinq heures et dont les textes lus ou chantés, rempliraient un volume. Commencée à 9 heures sous la présidence de l´archevêque Regnault de Chartres, elle se terminera à deux heures de l´après-midi.
 
            Le caractère exceptionnel du sacre de Charles VII tient surtout à la présence insolite, à côté de l´autel, d´une jeune fille tenant fièrement un étendard : Jeanne d´Arc. Un "détail" que, deux ans plus tard, lui reprochera le tribunal de Rouen présidé par l´ancien Rémois Pierre Cauchon. Un étendard près de l´autel est, paraît-il un sacrilège ! Jeanne répliquera à ses juges : "il avait été à la peine. C´était bien qu´il fut à l´honneur !
 
            L´imagerie populaire retiendra aussi le geste touchant de Jeanne qui, à la fin de la cérémonie, en présence de tous les seigneurs, se jette en pleurant aux pieds du Roi, exprimant sa joie de le voir enfin sacré et reconnu comme "le vrai Roi, celui auquel le royaume de France doit appartenir".
 
 
La cérémonie est terminée. Le Roi, entouré des seigneurs et des prélats, apparaît sur le parvis et se rend à la salle du Tau, où les tables sont dressées pour le traditionnel banquet. Les cloches sonnent. La foule se presse sur la place et dans les rues environnantes criant sa joie.


Mauregny en Haye 423 hab. par JM Moltchanoff       

Les cahiers d'histoire de Mauregny ont été rédigés par Guy Pluchart et Jacques Tavola
Les auteurs ont parcouru les services d'archives et publient "Les cahiers d'histoire de Mauregny". 
> Une histoire très détaillée du village de la préhistoire au 19° siècle. 
> Histoire du chanvre à Mauregny 
> Doléances de 1789 
> Cartes postales anciennes 
> Histoire de Fussigny, village disparu 
Un excellent travail ! Un des meilleurs sites de l'annuaire selon l'
Annuaire des sites d'histoire des villages

par Gilbert Delbrayelle

début | Powered by CMSimple_XH | Template by w.scharff | Accompanying Template Tutorial | Connexion