Le départ des de MIREMONT

C’est la première conséquence de la Révolution. Le 18 septembre 1789, un passeport est accordé par la municipalité à Monsieur le Comte de MIREMONT.
 
·       16 septembre 1789 :
- N° 238 - Passeport délivré à :
            Monsieur de Miremont, partant de Coucy les Eppes, juridiction de Laon, lequel a déclaré aller à Lausanne en Suisse, avec Madame la Comtesse son épouse, Monsieur de Sérionne et Monsieur le Chevalier de Pompéry, suivis de deux laquais et de deux femmes de chambre, pour consulter Monsieur TISSOT sur leur santé.
 
·      17 septembre 1789
- N° 240 - Passeport délivré au :
            Sieur L’Hotte au service de Monsieur le Comte de Miremont... a déclaré aller à Lausanne en Suisse avec Monsieur le Comte et Madame la Comtesse de Miremont.
 
- N° 241 - Passeport délivré au :
Sieur L’Allemand au service de Monsieur le Comte de Miremont... a déclaré aller à Lausanne en Suisse avec Monsieur le Comte et Madame la Comtesse de Miremont.
 
            Madame de MIREMONT ne reviendra pas(Voir Annexe III : Madame de Miremont de 1789 à 1811).
 
            On notera aussi le passeport accordé à Jean Antoine MARDIGRAS le 13 février 1789 :
 
- N° 11 - Passeport délivré à Jean Antoine MARDIGRAS, employé dans les mines.
Natif de Mauregny, juridiction de Laon, 25 ans, taille 5 pieds moins 1 pouce, cheveux châtains clairs, yeux gris, nez aplati, menton rond, visage plein et rond.
            A déclaré partir avec sa femme pour se rendre à Charolles en Bourgogne, nous ayant présenté plusieurs papier qui constatent qu’il s’est toujours bien comporté.
 
            Sa profession est intéressante « employé dans les mines », c’est à dire à la cendrière du Mont Héraut.